Bienvenue sur le nouveau site de l’association terres d’encre

 

A chaque pas le vent pur
(koân)


Voici : 
Le site ancien (que vous connaissiez peut-être) est devenu obsolète.
Le site s’est donc « autodétruit » … 

Le site nouveau (où vous êtes en cet instant) est en cours de construction…


Le temps actuel est donc celui de la mise en forme.

Rendre visible, lisible, ce qui n’a pas encore d’espace extérieur propre à être.

Les choses se déroulent dans les dessous, font des remous, cherchent le jour.

terres d’encre est née en 1998.
Nous sommes en 2020.
Rien n’a changé, tout a bougé.

Vous retrouverez ou vous trouverez sur le nouveau site l’ensemble des documents présents sur l’ancien site. C’est-à-dire :
Tous les textes concernant les présentations de notre conception de l’atelier d’écriture, des stages de création littéraire, des stages et voyages géopoétiques, vous retrouverez également les présentations des formations que nous avons pu élaborer et mener à terme et l’entièreté des programmes des Petits Toits du Monde, rencontre annuelle d’écritures / poésie et art contemporain / qui se sont déroulées durant dix-huit ans.
Ces documents seront « classés » dans une série d’archives afin que vous les retrouviez aisément si vous le souhaitez.

Mais comme nous l’écrivions : « rien n’a changé, tout a bougé ».

Vous le savez, peut-être pour l’avoir vécu, l’écriture est un chemin.
le chemin se fait en marchant écrit Pablo Neruda.

Le chemin de l’écriture crée son auteur à mesure. 
ce n’est pas le poète qui fait le poème mais le poème qui fait le poète écrit Dominique Fourcade.

Aussi, loin de renier le moindre texte qui avait essayé de dire de quel bois était fait l’atelier que nous proposions, les textes « anciens » agissent plutôt comme une base, comme un socle. 
Ils sont donc nos fondations et demeurent, dans le fond, « la base et le sommet » (emprunt de l’image au titre d’un livre de René Char)

 

En ce moment, de « nouveaux textes » sont en train de prendre forme afin que ce « nouveau site » (puisqu’il en est ainsi) soit ajusté à ce que nous nous proposons de partager aujourd’hui avec qui en a le désir : ce désir se nomme écrire.

La forme est une organisation des énergies de l’expérience écrit Pierre Vinclair 


Écrire en atelier est un geste particulier. C’est un geste solitaire parmi et avec d’autres gestes solitaires réunis dans un même espace-temps. 
Et chaque atelier porte sa forme et chaque forme porte l’esprit de l’atelier.
L’esprit de l’atelier est le tissu tramé de la forme et du fond avec l’hospitalité comme geste d’accueil de l’autre dans sa langue.


Mai 2020, l’été approche
Nous traversons un temps inédit pour nos générations, temps d’une pandémie mondiale dont nul ne sait pour l’instant ce qui adviendra dans nos quotidiens futurs.

Les stages que nous avions prévu pour juillet, août et septembre sont tous maintenus.
Bien sûr nous prenons et prendrons en compte les conseils sanitaires et avisés (!), c’est pourquoi le nombre de stagiaires sera limité en fonction des espaces d’ateliers et des lieux d’hébergement.

Seul, le voyage géopoétique dans les fjords du nord-ouest de l’Islande qui devait se dérouler du 14 au 26 juin est reporté au mois de juin 2021.

Vous pouvez trouver ou retrouver le programme ici : plaquette pdf programme page à page

Vous pouvez nous contacter, nous écrire, demander des renseignements, vous inscrire à cette adresse : latelier@terresdencre.com 
(l’ancienne adresse terres-dencre@wanadoo.fr reste valable, les messages sont transférés)

 

Reprenons les chemins d’ici. Arthur Rimbaud